Portrait de galerie : PUSH

Si vous ne le saviez pas déjà, la galerie PUSH n’occupe plus son espace de la rue Saint-Laurent. Elle a quitté La Main pour s’installer au quatrième étage de l’édifice Belgo. À ses débuts, PUSH avait choisi de s’établir dans le Mile-End, car celui-ci héberge une forte concentration d’artistes. En effet, plusieurs praticiens habitent, louent un atelier et fréquentent les cafés, bars et restaurants de cet arrondissement. Auparavant plusieurs centres d’artistes et galeries marchandes se sont implantés dans le quartier. Ce secteur semble prédestiné à devenir une destination culturelle de Montréal.

Ce contexte semblait opportun pour démarrer une entreprise culturelle émergente. Cependant, les loyers des espaces de bureau du Belgo sont moins dispendieux que ceux des locaux boutiques des avenues marchandes. De plus, on y retrouve un achalandage plus important d’acheteurs et de collectionneur d’art. Il est plus prudent, pour une jeune galerie, de s’établir dans ce centre commercial de l’art contemporain.

Certains reprocheront que la concentration de lieux de diffusions soutient une certaine forme de ghettoïsation des arts visuels. Néanmoins, dans le contexte économique actuel, les institutions culturelles doivent d’abord assurer leurs rendements financiers. La démocratisation des publics n’est pas la plus urgente des priorités.

Le déménagement de PUSH a peut-être été perçu comme décision conservatrice. Toutefois, l’approche de la galerie reste singulière et authentique. Présenter et pousser le travail d’artiste en début de carrière n’est pas sans risque. Cette entreprise mérite d’être soulignée.

Still River Still Leaving jusqu’au 25 avril 2010. 372 rue Sainte-Catherine Ouest espace 425. Image 1 : Nadia Moss Untitled (Spaghetti Night),2009. Image 2 : Nadia Moss )
Red December,2010. Les images sont employées avec l’aimable permission de la galerie PUSH.

Laisser un commentaire