JA_Portrait of anonymous man (detail)_web

Rentrée automnale 2011 : partie 6 — John Ancheta «HABITAT»@ Battat contemporary

En marge, du Centre-ville, du Mile-End et du Sud Ouest de Montréal, la galerie de Joe Battat — entrepreneur d’une compagnie de jouet et collectionneur enthousiaste — se taille tranquillement une place au sein du ghetto de l’art contemporain. Cette jeune galerie présente souvent le travail d’artiste en début de carrière et prend aussi le soin de bien les défendre. À titre d’exemple, Battat Contemporary publie régulièrement des catalogues, petite monographie, qui n’ont rien à envier aux volumineux bouquins des institutions muséales.

John Ancheta amorce la saison septembrale de cette galerie privée située dans le no man’s lands entre la Petite Italie et Parc-Extension. «HABITAT» présente une dizaine de toiles qui impressionneront plusieurs autant par leurs compositions que par l’épaisseur de la peinture appliquée sur leurs surfaces. Ces tableaux, jumelant habillement figurations et abstractions, nous rappellent le travail d’un Mathieu Lefèvre ou Kim Dorland récemment présenté à Montréal. Ces peintres aiment bien en mettre plein la vue avec des boursoufflures épaisses de pigments sur le canevas. Somme toute, l’exposition s’avère tendance, mais, dans le foisonnement de la rentrée culturelle, elle vaut tout de même le déplacement.

John Acheta, «HABITAT», 15 septembre au 29 octobre 2011, Battat contemporary, 7245 Alexandra, espace #100, www.battatcontemporary.com. Image 1 : « Spillway », 2011, huile sur toile, 64×96″. Image 2: « Fort »,2011, huile sur toile, 80×109″. Image 3 : « Portrait of anonymous man », [détail] 2011, huile sur toile, 48×72″.

 

Lire la suite